L'histoire des Guiry

La famille des Guiry est une très ancienne famille de la noblesse du Vexin . Il en est fait référence dans un document de l’an 690 , “Le testament de l’inconnu d’Arhies”, document conservé aux archives nationales. Le blason des Guiry, que l’on voit au fronton du château, est “d’argent à trois quinte feuilles de sable”.

Cette famille s’illustra aux côtés des rois de France, lors des croisades, de la guerre de Cent Ans, des guerres de la Ligue et les Etats Généraux de 1789 . De nombreux échanges épistolaires entre les Guiry et les rois de France, dont ils relevaient directement, sont conservés précieusement dans les archives du château.

Au milieu du XIX° siècle , Charles de Guiry n’ayant qu’une fille, le domaine des Guiry se transmet par les femmes, Aujourd’hui Roselyne, descendante de Charles de Guiry, et Gabriel de Montfort en sont les propriétaires et vivent toute l’année dans cette propriété.  

 

En savoir plus sur la Famille de Guiry

André II marquis de Guiry, 1611-1682
André II marquis de Guiry, 1611-1682

Le château de Guiry

Le château que nous voyons aujourd’hui succède à deux autres châteaux des seigneurs de Guiry : un château médiéval avec fossés et donjon, dont il ne reste rien et un château du XVI° siècle, dit du Cabin, aujourd’hui en ruines.

Celui qui subsiste a été commandé par André II de Guiry  à François Mansart Il en dressa les plans, mais ne put diriger sa construction, car il tomba gravement malade. Il en confia donc la réalisation à son petit-neveu Pierre Delisles-Mansart qui travaillait avec lui dans son atelier. Une inscription sur une des souches de cheminée du château nous permet de dater son achèvement, soit 1665. 

Louis Hautecoeur écrit en 1948 dans son histoire de l’architecture classique  française : “On trouve dans cette demeure un mélange subtil de sobriété, de dessin et de volumes d’effets d’optique et de proportions mathématiques, une soumission d’une fantaisie  toujours présente à une intelligence toujours dominatrice, une science de la construction et un goût de l’unité qui n’exclut pas la verve.” 

Le château, les communs, le parc, l’allée cavalière, l’église seigneuriale et le château du Cabin ont été classés Monuments Historiques par arrêté du 14 mars 1944.

Façade-Jardin

L'environnement du château

Le château se trouve au milieu d’un bel ensemble constitué de plusieurs éléments paysagers: devant, au-delà de la grille d’honneur et des ‘sauts du loup”, une allée cavalière se dirigeant vers le bois de Morval, permettant aux seigneurs de Guiry d’aller dans leurs chasses, en toute quiétude, “hors des plaisirs du roi”. 

La cour d’honneur du château a été reprise à la fin du XX° siècle selon les dessins d’André Le Nôtre. Elle est entourée, derrière les rangées de tilleuls, de deux communs du XVI° et XVII° siècle, autrefois bâtiments de ferme du château. 

Derrière le château, après la terrasse, enserrant le tapis vert, des bosquets dissimulent un ancien verger et une serre d’un côté et, de l’autre, un miroir d’eau et un moulin.. Le tapis vert est bordé sur 140 mètres, de deux allées de jeunes tilleuls et deux rangées de vieux buis. Le tapis vert était autrefois dessiné en jardin à la française, avec de très beaux parterres. 

La perspective de 800 mètres de long ouvre, au-delà du tapis vert, vers une grande pièce d’eau, un pré à chevaux et les ruines du château du Cabin. Des bois d’agrément, constituant par la richesse de ses essences et de sa faune un éco-système remarquable, bordent cette perspective pastorale.

BASSIN
Le miroir d'eau au XIX ème siècle

Galerie